La relation entre éthique et politique ne peut manquer de d’interpeller. Partis politiques ou fonctionnaires, personne ne semble échapper à des actes que l’on peut difficilement considérer conformes à une éthique digne de ce nom. L’annonce d’un cas de fraude ou de corruption dans lequel le secteur public joue un rôle clé est devenue presque banale en Côte d’Ivoire. En effet, il ne se passe une semaine sans qu’une nouvelle affaire éclate au grand jour. Des histoires de pots-de-vin, des achats publics à des conditions trop élevées, des concours bidons sont devenus des lieux communs et le débat sur la relation infernale entre l’éthique et la politique. La relation entre politique et immoralité est très ambiguë et se confondent bien des fois sous nos tropiques. L’homme politique doit déployer toute sa ruse dans l’arène de la démocratie et doit sans cesse danser sur une corde raide avec des desseins inavoués dont le peuple se paie les frais. Alors que l’essence de la politique réside dans l’homme… F.T

Photo: une propriété de L’Éléphante Déchainé

Commentaires Facebook