L’ancien Chef d’Etat Major des Armées, Phillipe Mangou a révélé à La Haye comment sa famille a été attaquée à son domicile de Yopougon par une milice de jeunes patriotes le 14 mars 2011 sur le seul prétexte qu’il avait conseillé au Président Laurent Gbagbo de démissionner dans l’intérêt général.

Le mardi 26 septembre 2017, Philippe Mangou a raconté à La Haye comment Charles Blé Goudé est venu le voir au commandement du CEMA le 10 mars 2011 pour vérifier son avis sur la démission de Laurent Gbagbo. Alors que seuls Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo étaient au courant de la position de l’ancien CEMA, des miliciens ont attaqué 4 jours plus tard son domicile où vivaient femme et enfants. Avec beaucoup d’émotions, Philippe Mangou dira qu’un élément d’un bataillon du CECOS venu le défendre sera tué lors de cette attaque.

Il déclara « Pour avoir seulement proposé au président de démissionner, on a voulu me tuer ». Informant Laurent Gbagbo de l’attaque que sa famille subit, l’ancien Président lui répondra un laconique « avoir sa petite idée ».

Au-delà de la description de l’expédition d’un escadron de la mort à son domicile, Philippe Mangou a décrit un Président Laurent Gbagbo ne s’intéressant qu’à son bien-être, paranoïaque, froid, calculateur et indifférent à la souffrance humaine.

Commentaires Facebook