« A beau mentir qui vient de loin. » Cette maxime qui passait pour une vérité inoxydable à une époque où rallier deux villages distants de 100 kms demandait au voyageur en quête de vérité des dizaines de jours dans des conditions dissuasives, ne vaut absolument plus rien en ce millénaire numérisé. En sorte que pour qui a en charge la chose commune, cette vérité doit de tout temps être à l’esprit. Et parce que le numérique est pour chaque citoyen notamment jeune de ce monde, un outil facile d’accès, il faut pour celui notamment qui gère une affaire commune, de tenir compte de la vitesse numérique de la vérité. Un seul clique et la vérité surgit à la vitesse de la lumière.

Attakwampan

Commentaires Facebook