Charles Boguifo, Président de l’ordre des pharmaciens de Côte d’Ivoire, dénonce une situation catastrophique au micro de RFI.

Le trafic de faux médicaments gagne de l’ampleur en Côte d’Ivoire et une saisie de 130 tonnes faite en mai 2017 montre que jamais le trafic n’a été aussi conséquent en Côte d’Ivoire malgré une campagne de sensibilisation sur les dangers, parfois mortels, d’ingérer des produits qui ne sont pas contrôlés.

La proportion de faux médicaments représenterait plus de 30% de tous les produits pharmaceutiques consommés par les Ivoiriens.

Commentaires Facebook