La centaine d’agents démotivés, le directeur de cabinet qui a rendu le tablier dans des conditions inexpliquées. Voici le tableau sombre qui plonge ce ministère dirigé par Sidiki Konaté, le plus Rhdpéisé des anciens pontes de la rébellion ivoirienne. En lune de miel avec les dignitaires du RDR jette-t-il un regard sur ce qui se passe dans son département ? En décembre dernier, avec la cagnotte de plus de 500 millions de l’argent du contribuable ivoirien, il organisait un salon de l’artisanat dans lequel les agents fondaient beaucoup d’espoirs en cette veille de fête. Grande fut leur désillusion quand ils sortent de cette manif sans perdiems. Et dire que c’est à leurs propres frais qu’ils faisaient chaque jour le déplacement pour aller dans la belle commune de Cocody. Certains agents auraient attendu en vain au bureau jusqu’à 19h le 30 novembre 2018 espérant « l’argent de poulet ». Ils se sont confortés à l’idée que le ministre et son shadow cabinet n’ont aucun sens de partage. L’intérim du directeur de cabinet est actuellement assuré par un directeur central. Mais au moment où le Chef de l’État dit « attendre des résultats », l’on s’interroge sur le résultat que produira ledit ministère de l’artisanat avec de tels bruits de marteaux ricochant sans cesse sur l’enclume, en son sein.

DADIE KOBÉ

Commentaires Facebook