Les élections municipales et régionales c’est pour bientôt ! Entre chaudes circonscriptions celle du Plateau, mérite une particulière attention. En effet Fabrice Sawégnon le dégé de Voodoo communication, annonçait depuis quelques temps qu’il briguerait la mairie de cette localité. Et vini, vidi, vici ! Il a su se tailler une réputation sans faille dans le cercle du pouvoir présidentiel dont il a géré la communication, mais aussi dans bien de pays en Afrique. C’est alors que son appétit d’ogre grandissant, il ose chercher à devenir maire du Plateau. Mais bien avant il fallait éloigner les partenaires les plus coriaces pour y arriver comme dans du beurre, et la stratégie est toute trouvée !

Bendjo n’a pu entendre le son du banjo !
Akossi Bendjo l’indécrottable maire du Plateau riait devant ce petit poucet de Sawegnon ; seulement qu’il ne savait pas que les dinosaures de soutiens de cet apprenti politicien, iraient jusqu’à lui le premier magistrat le rendre persona non gratta, chez lui ! Une affaire de détournements et une révocation tombent comme un couperet dès que le PDCI tourne le dos au RHDP lui tombent dessus, et il est obligé de prendre la poudre d’escampettes. Son secrétaire général gère l’intérim avant d’être débarqué; il faut faire table rase de son système pour en imposer un autre plus accorte à nos dirigeants, semble-t-il. Et le meilleur maire d’Afrique devint le maire le plus déshonoré d’Afrique. Hélas !

Ouattara Dramane et les mânes du RDR…
A côté de Bendjo, le délégué départemental du RDR du Plateau Ouattara Dramane, avait d’ores et déjà entrepris des actions d’éclat pour se faire élire au Plateau. Des centaines de millions ont déjà été engloutis pour faire son lit. Sa meilleure opération de charme a été d’offrir un siège départemental à son parti, le Rassemblement des républicains. Très confiant, il appelait même Fabrice Sawegnon à l’union sacrée contre l’ennemi commun juré de jadis, Akossi Bendjo. Mais il n’a pas su longtemps résister à l’appel au retrait de son parti, Sawegnon ayant été choisi par le chef de l’Etat himself le manitou du RHDP unifié comme candidat du RHDP, au Plateau. Et c’est tout désaxé qu’il affirmera le 28 aout dernier, que «c’est avec douleur et consternation que j’annonce ici la décision difficile de mon retrait de la course à l’élection des conseillers municipaux et régionaux du 13 octobre 2018. Cette décision fait suite au choix de mon parti, le RDR, en faveur d’un autre candidat pour porter les couleurs du RHDP lors de la municipale à venir au Plateau. En militant discipliné, et respectueux de la décision de mon parti pour lequel je milite depuis 1994 au Plateau, je me dois de m’en tenir à cet état de fait… » Courage OD, ton parti au pouvoir saura certainement te donner un poste doré pour te refaire des sommes dépensées dans l’optique de cette campagne!

Objectif, nettoyage tout azimut !
Akossi Bendjo éloigné, OD éteint, il pèse toujours une menace représentée par des durs du régime Bendjo que sont Jacques Ehouo et Parfait Kouassi. Qui ont décidé de faire mordre la poussière à tout challenger. Selon le site koaci.com par un article en date du 20 aout dernier, «Après la révocation de Noël Akossi Bendjo à la tête de la mairie du Plateau pour « malversation », un de ses proches est dans le viseur de la police économique. Il s’agit du député de la commune, Jacques Ehouo Gabriel. Le patron de la structure Neg-Com a été convoqué jeudi dernier par le commissaire de la police économique et financière, Alphonse Kambou. Selon le document, il devait se faire assister par un avocat lors de son interrogatoire. Jacques Ehouo militant du PDCI-RDA a battu aux élections législatives de 2016 le candidat du RHDP. Il a été raconté d’alors qu’il avait bénéficié du soutien d’Akossi dont on dit très proche. Nous apprenons ce lundi que ce dernier et Parfait Kouassi sont pressentis pour être l’un des candidats du PDCI aux municipales d’octobre prochain. Sa convocation à la police est-elle une affaire hautement politique ou judiciaire ? Les jours à venir nous en diront plus. » Mais tout ça semble derrière lui, et il semble plus déterminé que jamais, ce député. Sur la page Facebook créée pour cette candidature à la sauvette et intitulée «Le Plateau uni pour Jacques Ehou », on peut lire un message publié récemment et dont la teneur est la suivante: «Les réjouissances s’accompagnent généralement de discours. Et, bien souvent, elles donnent lieu à toute une série de félicitations qui se ressemblent. La flatterie est infâme, elle ment et elle mendie. La louange est auguste, elle dit vrai. Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur. La bonté fait du bien à celui qui donne et à celui qui reçoit.» Cela en dit certainement long sur ses intentions d’où de chaudes empoignades, en perspective! Mais un conseil, toutefois… Attention Sawegnon, le ciel nous est souvent vite tombé sur la tête pour avoir voulu défier toutes les forces de la nature avec sa seule force d’humain!

KONE YAO

Commentaires Facebook