Rappel de l’introduction : J’aimerais vous faire part de mes impressions, guère favorables je dois l’avouer : le charme de la « Perle des lagunes » n’a pas opéré sur moi, cette fois-ci.
Pourquoi ?

Ensuite, parce que j’ai été épuisé dans des embouteillages infernaux : un trajet Yopougon => Koumassi reste encore ancré dans ma mémoire comme une des pires épreuves automobiles que j’ai subie en ville. Pour ne pas parler du franchissement des carrefours du boulevard Mitterrand à la hauteur de Cap Nord… Bien sûr, on nous parle de métro (comme on nous a parlé pendant vingt ans du troisième pont ?), mais quand sera-t-il opérationnel : en 2021 ? Plus tard ?

Au même titre, j’ai souffert de la pollution, moi qui roulait le plus souvent en taxi, fenêtres ouvertes : comme je l’ai déjà signalé dans plusieurs posts, il serait impératif que les autorités informent les Abidjanais des chiffres de la pollution ; mais je suppose qu’elles ont peur des données qui seraient publiées, (feraient-elles fuir les futurs propriétaires de la marina qui se construit dans la baie de Cocody ?), quand on observe le développement des allergies, des maladies respiratoires et l’afflux d’enfants asthmatiques dans les services spécialisés.

la suite demain.

Eric Boheme

Commentaires Facebook