Nous vous proposons les propos du député de Kouibly Innocent Youté -certes longs mais enrichissants-, qui semble avoir compris ce que c’est que le développement local à l’occasion de la double Cérémonie : Pose de la 1ere pierre du Lycée d’agriculture de Kouibly, fruit de la coopération avec le Japon et de la Cité des cadres de Kouibly.

Pour la terre que nous aimons, qui nous a donné la vie, nous avons l’obligation de faire quelque chose. Nous avons l’obligation de prendre notre destin en main. La double cérémonie qui nous réunit aujourd’hui est parie d’un constat. Nous sommes natifs de Kouibly, nous ne sommes pas de passage. Nous faisons beaucoup trop de bruits, pourtant les fonctionnaires parmi nous, il y’en a que si on les affecte ici chez eux, à Kouibly, ils diront qu’ils ne viendront pas pour y travailler. Avoir le journal fraternité matin impossible, je n’ose même pas parler d’une connexion internet. Mais on fait la gueule, « c’est moi, c’est moi » , alors qu’il n’y a rien que nous possédons. Je suis allé donc pleurnicher auprès de notre jeune frère (Ettien Constantin, PDG de Constela), lui disant : « Nous ne possédons pas de maisons à Kouibly pour loger les fonctionnaires mutés chez nous. Tout comme le Président Ferdinand Bleka l’a signifié, chez nous à Kouibly il n’y a pas de riches, il n’y a aucun DG parmi nous, nous sommes tous des fonctionnaires débrouillards. Alors j’ai sollicité son aide afin de savoir comment peut-on faire pour avoir des maisons à moindre coût que nous pourrons payer sur un long terme ? Il m’a dit grand frère je t’aiderai via un projet immobilier prometteur à tarif social à acquérir des maisons où vous pourrez loger des fonctionnaires de l’Etat. Je t’aiderai pleinement à le matérialiser. Enchanté, tout heureux de recevoir cette bonne nouvelle, je l’ai aussitôt partagé avec le maire Mompo Seydou, associez-vous à moi pour lui dire grand merci. Il m’a dit le terrain où tu veux construire ces maisons je te l’offre. Le maire a mis les lots à disposition gratuitement. Vraiment merci et encore merci monsieur le maire pour ce geste plein de bonté. Bientôt à Kouibly poussera une cité conviviale pour nos cadres qui pourront recevoir tous nos hôtes. Une anecdote que je désire partagez avec vous, j’ai failli renvoyé mon assistante le jour de la consultation de la maquette de cette Cité qui comptera 50 résidences parce que lorsqu’elle a vu les plans des maisons, elle s’est écriée : « mais monsieur ce sont ces jolies maisons que vous allez construire a Kouibly là-bas ! » Je lui ai dit si je ne pensais pas à tes enfants j’allais te renvoyer. Donc nous a Kouibly on n’a pas droit au bonheur et au mieux-être, on ne peut pas loger dans de jolies maisons aussi ? C’est pourquoi je voulais remercier mes parents et les chefs des confessions religieuses et leur dire de demeurer en prière pour un jour nouveau afin que le ciel s’ouvre pour Kouibly. Populations de Kouibly, je ne sais si vous vous rendez compte de ce qui est entrain de nous arriver. Le Pr Watanabe, le monsieur japonais qui est assis là en face de vous, rares sont les personnes à qui il accepte de donner audience. Vous pouvez solliciter une audience afin de le voir pour un projet, demander maintes fois pendant trois ans sans être reçu par lui. Je vous parle de cet éminent chercheur, du japonais qui est assis là devant vous. Vous pouvez lui courir après pendant trois ans sans succès, vous ne pourrez le voir, c’est un homme très occupé, qui n’a jamais le temps. Mais c’est ce monsieur accompagné de son assistant qui s’est déplacé pour venir voir Kouibly et lui annoncer personnellement cette bonne nouvelle, celle de la construction avec l’aide de son pays d’un lycée agricole, qui sera le plus grand lycée agricole de toute l’Afrique de l’Ouest. il a fait en avion 24h de vol, a atterri à l’aéroport Félix Houphouet-Boigny, il n’a même pas visité Abidjan. Aussitôt sorti de l’aéroport, il est monté à bord de notre véhicule pour venir directement à Kouibly. Populations de Kouibly, Dieu est entrain de travailler pour Kouibly.

Votre fils Bleka, ici présent qui vous a entretenu et qui nous a appelé à l’union pour le développement de Kouibly,la semaine dernière le président de la République d’un pays africain dont je préfère taire le nom faisait la queue pour pouvoir le rencontrer. Votre fils, ce sont des projets portés par des chefs d’Etat qu’il traite mais lorsqu’on m’a annoncé aussitôt il l’a laissé son hôte de marque qu’il devait recevoir et m’a reçu parce qu’on devait parler de Kouibly. Ce qui nous arrive relève du divin. La localité de Kouibly bon dernier dans le classement des collectivités du Guemon abritera très bientôt avec l’aide du Japon la plus grande école d’agriculture de toute l’Afrique de l’ouest. Cette école prestigieuse va pousser à Kouibly, non seulement les enfants de Kouibly, de tout le Guemon de la côte d’ivoire toute entière, de l’Afrique et du monde entier viendront chez nous ici pour apprendre, se former sur cette terre bénie. Je rends gloire à Dieu. Aujourd’hui on parle de l’école mais ce qu’elle nous apportera est incommensurable, beaucoup d’autres bonnes sont à venir grâce à cette école qui verra le jour sur notre terre, chez nous ici à Kouibly. Le volet pratique de l’instruction dispensée permettra de créer des plantations par ricochet de mettre en place une grande usine de fabrication d’aliments de bétails et de volailles. Je vous parle d’un investissement cumulé de 5 milliards de FCFA qui génèrera 500 emplois directs à la première année.

Nous ne sommes pas obligés de nous aimer, nous ne sommes pas obligés d’agir de la même façon idem, d’avoir une vision identique mais nous avons l’obligation de nous mettre ensemble pour travailler. Retenons que pour le moment le maire de kouibly, se nomme Monpo Seydou, il est beau, il est vilain, il est PDCI, il est RDR c’est son problème à lui. Pour l’instant le député de la circonscription de Kouibly se nomme Youte innocent, il est beau, il est vilain, il est de tel ou tel parti politique, c’est son problème à lui. Mais bien vrai que le député n’a pas de budget pour investir dans le développement, le député a un carnet d’adresses, un téléphone et un stylo pour écrire les projets pour sa circonscription. De même qu’un passeport diplomatique pour aller chercher à l’extérieur ce qui vient à manquer aux populations de sa circonscription. Monsieur le maire, je vous l’avais promis, j’ai tenu ma promesse. Je suis allé chercher ce que je vous avais promis et je vous l’ai envoyé. Maintenant, c’est à vous, de vous mettre au travail, ce que je dois faire, c’est de juste jeter un coup d’œil pour voir ce qu’il y’a lieu de faire dans l’immédiat pour les populations et de repartir rechercher d’autres choses qui feront le bonheur des populations. Nos parents qui prient nuits et jours pour nous, j’aimerai que vous continuez de fléchir genoux pour prier pour l’avancement de Kouibly, Dieu n’a pas créé Kouibly pour que nous soyons éternellement dans la douleur et la souffrance. Cela je le ne crois nullement, je ne puis le croire, pas du tout, le temps est arrivé de mettre fin aux pleurs et aux peurs du peuple, le jour est arrivé. Soyons unis et solidaires les uns des autres, joignons-nous les mains pour faire avancer notre Kouibly, la sortir du fossé dans lequel elle se trouve.

SOURCE FACEBOOK ( ESMEL DONALD LORGN SESS)

Commentaires Facebook