Après sa Une montrant un Tariq Ramadan en érection déclarant « Je suis le 6ème pilier de l’Islam », Charlie Hebdo a reçu un pic de menaces de mort sur les réseaux sociaux. Les appels aux meurtres ne se sont jamais vraiment arrêtés, mais devant la déferlante de haine, la rédaction a décidé de porter plainte. Le parquet de Paris a ouvert une enquête ce lundi.

Commentaires Facebook