Dans un communiqué dont nous avons reçu copie- signé du groupe des jeunes démocrates et activistes Tchadiens- les jeunes Tchadiens expriment avec le Congrès américain leurs inquiétudes sur la situation qui prévaut en ce moment au Tchad et prévoient d’autres actions en faveur de la délivrance du Tchad. Un pays dirigé des mains de fers par Idriss Deby Itno depuis décembre 1990…

Lire le COMMUNIQUE DE PRESSE

Le groupe des Jeunes démocrates et activistes Tchadiens de l’Amérique du Nord et de l’Europe ont rencontré au cours de la semaine dernière plusieurs membres du congrès Américain et des Organisations Non Gouvernementales pour échanger sur la situation socio-économique et politique au Tchad.
Les discussions ont précisément porté sur les dérives de l’état de droit, le blocage du processus démocratique, la Mal gouvernance, la corruption et enfin sur les violations des droits de l’Homme au Tchad.
Les membres du congrès Américain ont exprimé leur inquiétude au regard de la dégradation de la situation actuelle au Tchad.
Les législateurs américains ont aussi exprimé leur volonté de poursuivre les échanges avec notre groupe et surtout de faire des pressions sur le gouvernement Américain et ses alliés européens pour un réajustement de leur relation économique, diplomatique et militaire avec Tchad.
Le groupe des jeunes démocrates et activistes Tchadiens seront de retour à Washington DC à la fin du mois d’août pour une rencontre de travail avec le Département d’Etat des États-Unis d’Amérique.
La délégation était composée de :
Ousmane Hamaye (Canada)
Nadjibé Valery (Etats Unis)
Mansour Alhadj (Etats Unis)
Ibangolo Maina Abel (France).

Fait à Washington DC, le 4 mars 2018

Commentaires Facebook