«J’ai terminé ma formation au Cafop. Enseignant stagiaire, pour ma titularisation, l’inspection me demande de payer 100 000 fcfa pour «le mouton de l’inspecteur» et 45 000 fcfa au Cafop, sans reçus. Sinon pas de titularisation. Alors que je suis sans salaire. Nous sommes 5000 stagiaires.»

Pour finir l’année, la dénonciation véhémente d’un système bien huilé qui permet de plumer les jeunes enseignants du primaire, dont nous venons d’apprendre l’existence, même si la plupart des parents et des autorités sont, paraît-il, parfaitement au courant.

145 000 fcfa x 5000 enseignants = 725 000 000 fcfa. Joli pactole! Vous payez et vous êtes titularisé. Sinon, pas de titularisation. En 2018, il va falloir y mettre fin, et sanctionner durement.

Que cette nouvelle année soit, pour chacune et chacun de vous, remplie de longévité, santé, prospérité, liberté et paix. Soyons des héros ayant vaincu leur corruption, leur racisme et leur tribalisme. 2018, année de victoire sur nous-mêmes. Manci!

Mamadou Koulibaly
Président de LIDER

 

Commentaires Facebook