Après les agents de la santé fin novembre pour fait de grève, c’est au tour des instituteurs de voir leurs salaires ponctionnés cette fin de mois de janvier 2019 par le Gouvernement ivoirien. L’ISEPCI qui regroupe la crème des syndicats de l’enseignement primaire dont le MIDD avait lancé et observé début décembre 2018 une grève de 4 jours pour revendiquer notamment la suppression des cours de mercredis et la revalorisation de l’indemnité contributive aux logements. Cette grève a été largement suivie sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Le mouvement n’est pas encore levé et voici la réponse cocasse du gouvernement : une ponction allant de 23.000 à 50.000F sur le salaire déjà insuffisant des instituteurs. Cette ponction va certainement durcir les mouvements de grève projetés pour les jours à venir. Et en rajouter à l’État de déliquescence déjà très avancé du système éducatif ivoirien.

Dadié Kobê

Commentaires Facebook