Un rapport de l’organisation de défense de l’environnement « Mighty Earth » tente de démontrer qu’une bonne partie du chocolat consommé dans le monde proviendrait de forêts et de parcs protégés en Côte d’Ivoire. Dans un rapport de 24 pages illustrés de photo, l’organisation non gouvernementale fustige le comportement des autorités ivoiriennes qu’elle qualifie de passive dans la destruction des aires protégées au profit de la cacaoculture.

Au-delà de la forêt qui est littéralement pillée par des squatteurs de la trempe du tristement célèbre prisonnier Amadé Ourémi, le seigneur de guerre qui défiait l’Etat dans le mont Péko, ce sont des espèces tels que les chimpanzés et les éléphants qui sont en voie de disparition. Dans le Rapport l’ONG annone qu’il existerait entre 200 et 400 éléphants en Côte d’Ivoire. Là où le pays en comptait des dizaines de milliers. Le pays mérite-t-il encore son nom de Côte d’Ivoire (côte des ivoires) ?

Consulter le rapport de Mighty Earth

Commentaires Facebook