Condamné le 26 décembre 2017 à 20 ans pour complicité d’assassinat, Hubert Oulaye et ses avocats semblaient en savoir beaucoup plus qu’il n’en a été dit lors du procès.

Représentant de l’aile Gbagboïste du FPI « Gbagbo Ou Rien », Hubert Oulaye était rentré d’exil en novembre 2014, se retrouvant alors entre les tenants du FPI de Pascal Affi NGuessan et ceux qui sont toujours en exil. Le rapport S/2013/228 que l’ONU a publié en avril 2013 affirmait pourtant que l’ancien Ministre de la fonction publique de l’ex-Président Laurent Gbagbo était sorti d’une faction radicale pro-Gbagbo dès la fin 2011. Le rapport dénonçait alors un autre commanditaire :

D’après les informations recueillies par le Groupe d’experts, Damana Pickass est le pourvoyeur des fonds qui ont servi à financer l’attaque menée le 8 juin 2012 près de Para Sao, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, dans laquelle sept soldats de la paix nigériens et 26 civils ivoiriens ont été tués.

Encore une fois, les radicaux pro-Gbagbo font bien plus de mal à eux-mêmes et leurs propres partisans qu’aux tenants du pouvoir…

Commentaires Facebook