Le jeudi 31 janvier s’est tenu au sein de l’établissement supérieur privé ESMIT une conférence-débat sur le thème « immigration clandestine : une hémorragie pour le développement de la Côte d’ivoire « . Devant près de 200 étudiants de cette école, différents partenaires se sont succédé. Notons d’abord l’intervention du directeur dudit établissement, monsieur Rejis Bedji qui s’est dit honoré de pouvoir accueillir un événement de cette envergure et de remercier tous les intervenants de venir édifier ses apprenants sur ce fléau comparable au VIH SIDA. À sa suite, monsieur Touré de la direction des ivoiriens de l’extérieur à tenu à alerter ses compatriotes sur le danger que constitue cette immigration chiffres et projection de documentaire à l’appui. Il a tenu aussi à informer l’assistance sur les efforts entrepris par l’État pour enrayer ce fléau. Madame N’goran de la structure privée de communication et d’offre d’emploi Maestria service a donné des conseils aux étudiants sur le fait de prendre aux sérieux leurs études et sa disponibilité à signer un partenariat avec leur établissement afin de les aider à s’insérer dans le tissu social. Vint enfin le tour du conférencier, monsieur Hervé N’dri, président de l’ONG LISAD, structure qui a pour vocation de lutter contre l’immigration clandestine. À travers son propre parcours dans un pays du golf où il fut vendu comme esclave, ensuite passé par la prison avant de pouvoir regagner sa terre natale, il a tenu à alerter ses jeunes frères étudiants sur les dangers de cette aventure périlleuse. Tout en leur conseillant l’entrepreneuriat comme moyen d’insertion dans le tissu économique. De l’avis de tous, cette conférence a été très enrichissante et ce genre d’événements mériterait de se multiplier afin que chacun de nous prenne conscience du danger qui est en train de freiner le développement de la côte d’ivoire.

PAUL KOUADIO DE POY

Commentaires Facebook