Il n’a jamais participé à une rébellion meurtrière pour devenir milliardaire mais DJ Arafat (Ange Didier Houon) a été condamné ce vendredi 25 mai 2018 par la justice ivoirienne à 12 mois de prison ferme assorti d’une amende de 20 millions F CFA pour les mauvais traitements infligés au plaignant Monsieur Naï.

L’artiste avait lui-même diffusé sa « performance » en direct sur les réseaux sociaux que de nombreux fans avaient enregistré pour la postérité. Le « chanteur » n’étant pas actuellement en Côte d’Ivoire mais en tournée en Europe, un mandat d’arrêt international aurait été émis contre lui.

Commentaires Facebook