L’information circulait sous les houppelandes et dans les couloirs du ministère des Affaires étrangères. Et « Jeune Afrique » dans sa parution N° 2987 du 8 au 14 avril 2018 en fait la révélation.

En effet, Bintou Touré, épouse de Mamadou Touré, Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle, Secrétaire général délégué et porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR) a été nommée conseillère au 3ème échelon, grade qu’un diplomate de carrière atteint après 15 ans de carrière en bonne et due forme, selon l’hebdomadaire panafricain. Qui ajoute que les diplomates envisageraient d’entamer une grève. Interrogés par ivoiregnerie.com, des diplomates qui ont requis l’anonymat ont confirmé cette information et entendent donner suite à l’affaire.

Alors que la nomination, en 2017, de 154 secrétaires des affaires étrangères aux postes de conseillers d’Ambassades avait été gelée sans explication aucune, Marcel Amon Tanoh nomme une vingtaine de personnalités, qui pour certaines, n’ont aucune expérience dans le métier.

Ce n’est pas nouveau, Jeannot Ahoussou-Kouadio, ministre de la Justice, garde des Sceaux du premier gouvernement après le blocus du Golf Hôtel, avait fait nommer son épouse notaire avec à peine 2 ans de pratique en terme de stage dans le secteur là où on exigeait un stage d’au moins cinq dans un cabinet de notaire.

Commentaires Facebook