Bonjour SEM Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Mon très cher Président, depuis quelques jours, je souffre sérieusement à deux niveaux :

1. Votre choix de parler anglais,
2. Votre promesse de résider à Yamoussoukro avant votre premier mandat.

Je tiens toutefois à dire aux lecteurs « politikos » de sursoir à leurs commentaires du genre c’est un PRO-CECI ou un PRO-CELA. Venons-en à ma souffrance.

1. VOUS PARLEZ « ANGLAIS » DEPUIS QUELQUES JOURS… Monsieur Le Président, nous sommes en Côte d’Ivoire et notre langue OFFICIELLE est le FRANÇAIS sauf information contraire. Et vous vous êtes battu à votre corps défendant pour obtenir les 8ème JEUX DE LA FRANCOPHONIE du 21 au 30 Juillet 2017 à Abidjan. L’objectif, pour vous Cher Prado, était de repositionner la Côte d’Ivoire sur l’échiquier international, chose que vous avez réussi, et je vous félicite. Cependant, je pense et ose croire que ces jeux ont pour objectif Principal LA PROMOTION DE LA LANGUE FRANÇAISE que vous maîtrisez parfaitement. Ma première souffrance se situe au niveau de votre volonté de vous exprimer en ANGLAIS au Nigeria (lors de votre visite d’État) et aux USA pour la signature du Millennium Challenge Corporation (MCC). Certains me diront que ce sont des pays anglophones. Mais je tiens simplement à dire Cher Prado que vous avez promis de défendre en tout temps temps et en tout lieu notre patrimoine dont fait partie La Langue Française. Je vous invite donc à vous exprimer en Français, pour non seulement respecter les jeux que nous avons organisé, mais surtout respecter un petit article de notre Constitution. LES PRÉSIDENTS DES PAYS ANGLOPHONES NE PARLERONT JAMAIS FRANÇAIS MÊME S’ILS SE RENDENT EN MÉTROPOLE.

2. VOUS AVEZ PROMIS DE RÉSIDER À YAMOUSSOUKRO. Cher Président, si ma mémoire ne me fait pas défaut, vous nous aviez promis de résider à Yamoussoukro, notre capitale. Mais, je suis au regret de constater que vous vous êtes installé durablement à Abidjan (capitale économique) mettant en arrière plan le projet du Vieux (Ndr FHB) de faire de Yamoussoukro la capitale et ainsi désengorger Abidjan saturée sur tous les plans. J’étais de ceux qui se sont réjouis quand vous aveiz fait votre déclaration. Mais je déchante au jour le jour, car votre deuxième mandat (the last one I hope -petit anglais de collège) tire à sa fin. Je souffre d’autant plus que votre présence à Abidjan ne nous facilite pas la vie: cherté de la vie, saturation et promiscuité exagérée, bidonvilles, paupérisation, embouteillages, logements, transport, eau, Etc. Or, en rendant effective votre présence à Yamoussoukro avec toutes les institutions et l’Administration, vous auriez ainsi rendu service à bon nombre d’Ivoiroises et d’Ivoirois, permis à d’autres régions de se développer et surtout tenu votre promesse de campagne. Cher Prado, vous aurez construit le grand Abidjan, mais si la capitale n’est pas transférée à Yamoussoukro, vous aurez tué un vœu cher au Père de la nation FÉLIX HOUPHOUËT-BOIGNY. Or je crois savoir que vous êtes Houphouetiste! SE M. Le Président, j’ose croire que je me suis fait comprendre dans mon FRANÇAIS BOITEUX que je vous promets d’améliorer et parler quelque soit l’endroit, comme j’aimerais tout autant vous voir à l’aube de la fin de votre mandat, vous voir tenir votre promesse, celle de rejoindre la résidence présidentielle à Yamoussoukro.

NB : Entre temps les routes biodégradables nous fatiguent, Prési! Qui ne fait pas correctement son travail? « JE SUIS TOUJOURS EN ATTENTE DE MA NOMINATION AU POSTE PROMIS. NOUS SAVONS TOUS DEUX ! » Bonne réception et surtout bonne et heureuse année 2018.

L’IVOIROIS NOUVEAU…

 

Commentaires Facebook