Concours d’entrée à l’Ecole nationale de Police (ENP). Il a débuté depuis le 14 mai et prendra fin le 29 juin 2018. L’inscription se décline en six (06) phases pour les concours directs : La phase d’inscription et de paiement en ligne ; La phase de prise de vue et de dépôt des dossiers ; La phase de visite médicale ; La phase des épreuves sportives ; La phase des compositions écrites ; La phase des épreuves orales (pour les Officiers et Commissaires).

L’inscription et le dépôt des dossiers sont prévus du 14 mai au 29 juin prochain. Ainsi, les candidats au concours de sous-officiers de Police déboursent 14 000 F CFA comme frais d’inscription + 1000 F CFA de frais technique (15 000 F CFA), au moment du dépôt des dossiers. Pareil pour les Officiers. Une fois les dossiers retenus, les candidats devraient débourser, cette fois-ci, 40 000 F CFA comme frais de visite médicale + 1000 F CFA encore comme frais technique (41 000 F CFA). Lequel frais technique déjà déboursé à la première étape, au niveau du dépôt des dossiers.

Dispositions à prendre avant l’inscription en ligne !

« Vous assurez que vous remplissez les conditions de candidature Disposer d’un compte MTN Mobile Money, Moov Money avec un montant équivalent au moins aux frais d’inscription Avoir une pièce d’identité à portée de main Les candidats aux concours directs voulant s’inscrire à un 2e ou 3e concours, pourront le faire uniquement dans leur espace candidat » Voici les dispositions soigneusement énoncées et à suivre pour effectuer le paiement en ligne. Une innovation qui permet d’éviter les longs rangs et autres attroupements devant l’école de police. Mais le hic dans l’affaire, c’est que pour l’inscription en ligne, les candidats, au niveau du dépôt des dossiers, doivent payer 15 000 F CFA et 41 000 F CFA pour la visite médicale. Alors que sur le reçu, il est formellement affiché 41 000 F CFA. Itou pour la visite médicale ; 41 000 F CFA mais 40 000 F CFA sur le reçu. Pourquoi les 1000 F CFA ne sont pas comptabilisés ? Ce système de racket qui se faisait au sein de l’école de police a été officialisé par ce nouveau procédé d’inscription en ligne. Quand on sait le nombre de candidats qui se chiffre en centaines de milliers, alors les organisateurs peuvent sortir de terre des immeubles après l’organisation d’une session. Le moins qu’on puisse dire, le racket c’est depuis le berceau chez les flics ivoiriens.

Commentaires Facebook