60,14%. C’est le taux de réussite au Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) cette année, et connu depuis le mardi 03 juillet dernier. Suite à ses résultats, le secrétaire général national du Syndicat pour la revalorisation des enseignants du secondaire de Côte d’Ivoire (SYRES-CI), Boka Kouadio Arnaud, a, dans une déclaration dont nous avons reçu une copie, dénoncé la fraude organisé autour des épreuves du BEPC.
« Il nous revient de sources concordantes, que la direction des examens et concours ( DECO) a décidé d’outre passer le manuel de procédure 2018 à l’effet de relever le taux de réussite jugée bas. De fait, une décision émanant de la direction a balayé du revers de la main les délibérations des jurys pour mettre sur pied un autre type de jury en vue de bonifier les résultats. En outre, des candidats refusés se retrouvent admis après cette manigance qui porte la moyenne d’admission à 8,50/20. », fait-il savoir avant de poursuivre : « Notre analyse : le Syres Côte d’Ivoire considère que cette attitude frise le mépris et le sabotage du travail des enseignants membres des jurys initiaux, l’encouragement à la fraude et au laxisme, et le rabaissement du niveau intellectuel de la nation. »
Boka Kouadio Arnaud dit condamner cette attitude et interpelle le gouvernement à l’effet d’œuvrer dans le sens de l’excellence et non de la complaisance. « Nous appelons tous les enseignants à la vigilance et surtout, à se tenir à l’écart de ces actes dévalorisant les efforts consentis. Le Syres exige des explications de la direction des examens et concours. », a-t-il conclu.

DAHLIA GNOKPOYITEY

Commentaires Facebook