On commence avec un peu d’investigations, à comprendre les mauvais échos du micro. C’est qu’au banquet du RHDP et de 2020, personne ne compte vraiment l’utiliser comme crachoir du maître de cérémonie. Il semble être incompris le pauvre, à la fois des siens, et des autres d’en face.

Dans sa chapelle politique il est pris comme un Judas, l’empêcheur d’accéder au pouvoir en 2020. Et du côté des alliés-amis ou ennemis selon, il est considéré par ses «nouveaux frères», comme Joseph. Et là, tout n’est pas non plus rose, pour lui. Parce que ministre de Ouattara et sous la houlette du RDR parti dont le premier ministre est issu, son ministère de la Production animale et des Ressources halieutiques se vide de plus en plus, de ses maigres aspects charnus, pour n’en rester que les ossements.

C’est que le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, s’est tout de suite rappelé que l’Agriculture, c’est tout ce qui a un lien avec la terre, l’élevage, et les ressources halieutiques! Il a tout donné à son frère Sangafowa Coulibaly, ministre de l’Agriculture.

Toutes les directions et structures spécialisées du ministère d’Adjoumani sont désormais, sous la tutelle du ministre de l’Agriculture de Sangafowa Coulibaly. Même la Direction de l’école des vétérinaires qui a de coutume été l’apanage du ministre de la Production animale et des Ressources halieutiques. Kobenan Kouassi Adjoumani n’a plus que la portion congrue c’est-à-dire l’Abattoir de Port-Bouët, pour se sustenter, de temps à autre, entre deux fêtes de la Ramadan et de la Tabaski.

Qu’à t’il fait pour subir un tel couperet de la part du sommet de l’Etat? Puisque même pour la construction du débarcadère d’Abobodoumé par le Maroc, on a failli lui rafler la mise. N’eût été sa perspicacité, en tant que fils du Gontougo. Puisque heureusement pour lui, au lieu de dire que c’était un projet portant sur un port de pêche, il a prêché pour l’appeler débarcadère ; pour ne pas qu’on lui arrache ce énième projet, au profit du ministère des Infrastructures économiques.

Et avec ça, il continue de prêcher pour le RHDP, en brandissant sans cesse la carte du PDCI modéré, au risque de se faire bannir de son parti d’origine. S’il n’est pas un brin masochiste…

 

Commentaires Facebook